Architecture

Une architecture et un design conçus pour les aînés

C’est dans les moindres détails et un choix de matériaux de qualité que l’architecture et les aménagements de la résidence Antoine-Feuillon ont été pensés en fonction de leurs résidents âgés.

Deux professionnels expérimentés en résidences d’avant-garde, l’architecte Louis Morissette et le designer Jean-Guy Beaulieu, ont uni leurs talents réputés.

Résultats : le bâtiment en béton et aux autres matériaux de qualité offre un cadre de vie moderne, sécuritaire et dynamique.

Comme une maison ! (et non un hôpital).

Pas de longs couloirs à Antoine-Feuillon. Plutôt des passages en courbe et jamais encombrés de chariots de draps, de matériel médical, etc. En fait, les lieux ou objets réservés à l’entretien, aux soins ou au personnel sont invisibles. De plus, chaque chambre s’ouvre sur la cuisine, la salle à manger et un grand salon. Comme dans un vrai chez-soi !

Tout pour des déplacements intérieurs courts et sécuritaires.

Puisque les chambres donnent sur les espaces communs, se rendre d’une pièce à une autre est toujours facile et rapide. Et sécuritaire : des murs généreusement pourvus de barres d’appui bordent des planchers sans obstacle ni dénivellation et dont le revêtement est anti-chutes.

De la lumière et de la fraîcheur, si bonnes pour le moral !

Une fenestration bien conçue laisse passer une grande luminosité extérieure. De plus, les aires communes sont climatisées par temps chaud.

Une entrée principale et un terrain extérieur des plus invitants.

Un beau jardin et une vaste terrasse avec chaises et balancelles invitent au repos ou à la jasette. De plus, le hall d’entrée est spacieux et convivial.

Des lieux pour se retirer, d’autres pour se regrouper.

Les résidents peuvent s’isoler dans leur chambre ou dans l’un des nombreux recoins de la maison. Pour socialiser, il y a plusieurs pièces communes et le forum du rez-de-chaussée, avec café-bar, salon de coiffure, cuisine, tables, chaises et une grande salle de réunion, le tout accessible à chacun, quelle que soit son autonomie.